Accueil >> Article Critique >> Un triptyque humain décevant

Un triptyque humain décevant

Auteur(s): 

Le FIFAK 2010, pour sa cérémonie d'ouverture, a projeté un film venant de Côte-d'Ivoire, "Mariage à trois visages" réalisé par Pierre Laba, un Martiniquais de naissance et Ivoirien d'adoption.

Ce film est le 4ème dans la filmographie de Pierre Laba qui est initialement ingénieur du son et qui a fini par arriver à l'image pour devenir réalisateur. Dans ce film plein de bonnes intentions, Pierre Laba dit avoir voulu montrer un rapprochement culturel possible entre la France et l'Afrique. Il soutient aussi que ce rapprochement peut passer par le mariage de femmes africaine avec des hommes français.

"Mariage à trois visages" est l'histoire de Zass, un photographe "professionnel", comme il se décrit, qui rêve de partir en France et qui voit la réalisation de ce rêve possible quand un ami Steeve, un expatrié en vacances lui suggère d'arranger un mariage sur internet avec un homme blanc pour sa cousine. Comme nous l'avons dit plus haut, ce film est plein de bonnes intentions, il se veut un triptyque humain entre le Burkina Faso, la Côte-d'Ivoire et la France, il se veut aussi dénonciateur des mariages sur internet, de l'illettrisme et de l'exode vers la France et vers l'Europe et cela en utilisant l'humour.

Vu de notre point de vue, le résultat n'est pas à la hauteur de l'intention, et le film de creuser encore plus le fossé entre nord et sud par les clichés qui nous sont desservis et par l'infériorisation qui nous est renvoyée de l'Africain. Les personnages africains sont présentés comme des profiteurs et arnaqueurs ayant face à eux un homme blanc sans défaut, droit et sincère. L'héroïne Zogoda, une petite villageoise illettrée est, quant à elle, présentée comme presque débile, inintelligente, découvrant les signes extérieurs de la "modernité" et réagissant devant eux d'une manière qui l'infantilise. Il nous est donné d'entendre que Zogoda allait partir vers la civilisation en se mariant à un Français.

Ce qui a ajouté à la faiblesse du film, c'est le montage qui s'apparentait plus à un feuilleton télévisé qu'à un film proprement dit, sans oublier une lenteur au début du film qui nous a quelque peu lassés. Cela étant dit, nous pouvons nous situer dans le contexte africain, comme se défend Pierre Laba lui-même, et comprendre que le film fasse consciemment référence au feuilleton africain. Les artistes interprètes sont en effet bien connus du public ivoirien et burkinabè grâce à des feuilletons télévisés dans lesquels ils ont joué des rôles qui les ont rendus populaires et somme toute familiers pour les habitants de ces deux pays. Des rôles utilisant l'humour et le jeu comique fortement appréciés par le public local.

"Mariage à trois visages" (ou à trois visas) reste un film naïf et tendre porté avec passion par ses acteurs, ne visant pas l'universalisme mais bien ancré dans la tradition africaine et ciblant un public bien déterminé. Peut-être ne faudrait-il pas voir au-delà de cela…

 

 

 

30/09/2010

Article paru sur www.cinematunisien.com, le 12/7/2010

http://www.africine.org/index.php?menu=art&no=9732

 

Film(s) référent(s)

Mariage à trois visages

Burkina Faso
2010
Comédie

L'histoire d'un mariage entre un Blanc et une "paysane" africaine, grâce à internet.